XERFI CANAL
ÉCONOMIE
STRATÉGIE & MANAGEMENT
XERFI BUSINESS

Les winners et losers qui ont fait la UNE de la presse éco

Jerome-Barthelemy-Les-winners-et-losers-qui-ont-fait-la-UNE-de-la-presse-eco
3121Jérôme Barthélemy
13/01/201602:47

Tom Arnold, John Earl et David North ont analysé toutes les couvertures des magazines Business Week, Forbes et Fortune sur une période de vingt ans. Parmi ces 2.080 couvertures, 593 mettaient une entreprise à la « une ». Les chercheurs ont alors évalué la « tonalité » de ces couvertures en utilisant une échelle de 1 à 5 (très négative, négative, neutre, positive et très positive).

 

Arnold, Earl et North se sont alors intéressés à la performance boursière des entreprises les deux années précédant la parution de la « cover story ». Comme on pouvait un peu s’y attendre, la performance des entreprises présentées comme des « winners » avait été très bonne … alors que celle des entreprises présentées comme des « losers » avait été très mauvaise.

 

Heureusement, les chercheurs ne se sont pas arrêtés là. Ils se sont aussi intéressés à la performance boursière des entreprises les deux années suivant la parution de la « cover story ». Qu’advient-il des entreprises présentées comme des « winners » ? Parviennent-elles à maintenir leur niveau de performance élevé ? Qu’advient-il des entreprises présentées comme des « losers » ? Sont-elles condamnées à un faible niveau de performance ? Les résultats de l’étude sont clairs. Alors que la performance des entreprises présentées comme des « winners » a tendance à décliner, celle des entreprises présentées comme des « losers » a tendance à s’améliorer. Comme les chercheurs l’ont bien résumé : « une couverture de magazine flatteuse annonce la fin d’une période de performance élevée … alors qu’une couverture désastreuse annonce la fin d’une période de mauvaise performance ! » Ce phénomène est connu sous le nom de « régression vers la moyenne ». Plus une entreprise est performante, plus elle s’endort sur ses lauriers et plus elle est copiée par ses concurrents. Sa performance a alors tendance à décliner. Moins une entreprise est performante, plus elle subit une pression qui la pousse à se restructurer et à innover. Si elle parvient à survivre, sa performance aura plutôt tendance à s’améliorer.

 

Paradoxalement, il vaut donc parfois mieux être présenté par la presse économique comme un « loser » que comme un « winner » !

 

Source : Arnold, T., Earl J., & North, D. (2007), “Are cover stories effective contrarian indicators?”, Financial Analysts Journal, 63(2), 70-75.

 

Jérôme barthélemy, Les winners et losers qui ont fait la UNE de la presse éco , une vidéo Precepta Stratégiques


Mots clés : Stratégie, Médias / culture / loisirs, FNEGE, Jérôme Barthélémy, ESSEC

Imprimer

Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié

Les dernières émissions de Jérôme Barthélemy

Les dernières émissions

Toutes les dernières émissions Stratégie & Management
Xerfi Canal autres chaînes

Abonnez-vous à la newsletter

Xerfi Canal

OK

Les nouvelles émissions Xerfi Canal

Toutes les dernières émissions Xerfi Canal

Les incontournables

Twitter

Mots-clés

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte XerfiCanal.
Email :
S'identifier
Merci.
Votre vidéo est transférée dans votre vidéothèque


Retour
Mon Xerfi Canal

LES INTERVENANTS

Philippe Gattet Les stratégies gagnantes des médias jeunesse
Thomas Gomart Les leviers de la puissance américaine, du conventionnel au cyberespace
Olivier Passet Du bricolage médiatique à la politique industrielle
Philippe Gattet Le marché de la publicité locale
Olivier Passet Choc protectionniste de Trump : quelle riposte européenne ?

LES EMISSIONS

Immobilier d'entreprise : ce que cache la stabilité du coût fiscal François Mary
Nouvelle ère pour les moyens de paiement Nathalie Morteau
La généalogie du "management" Thibault Le Texier
Questions de rentrée : gérer à croissance et inflation zéro Jean-Marc Vittori
Pourquoi les salariés se syndiquent-ils ? Patrice Laroche

LIVRES / RAPPORTS / ETUDES

Revue française de gestion, n° 228-229, Bonnes vs mauvaises pratiques et théories en management
Encart étude Cigref Management in the Age of Network Abundance
Le marché des applications mobiles
Le marché des objets connectés
Les entreprises humanistes