XERFI CANAL
ÉCONOMIE
STRATÉGIE & MANAGEMENT
XERFI BUSINESS

Les résidences étudiantes à l’horizon 2020 -

Philippe-Gattet-Les-residences-etudiantes-a-l-horizon-2020-
1676Philippe Gattet
22/09/201405:10

Le marché des "résidences étudiantes" privées continue de se développer. Et ce dynamisme devrait se confirmer jusqu’en 2020. C’est ce qui ressort de l’étude sur ce secteur que PRECEPTA vient de publier. Une cinquantaine de nouvelles résidences sont mises en exploitation chaque année, ce qui représente environ 6 250 logements et plus de 8 000 places. A ce rythme, le parc devrait franchir la barre des 1 400 résidences à l’horizon 2020. Le marché est aujourd’hui porté par de puissants moteurs. D’abord, le nombre d’étudiants à la recherche d’un logement ne cesse de croître. Cette hausse est soutenue par une démographie dynamique et une mobilité intra-nationale et internationale accrue. Le deuxième moteur, c’est l’attractivité de l’investissement dans les résidences étudiantes. En fait, les opérations offrent une rentabilité intéressante et le marché bénéficie du soutien des dispositifs fiscaux qui favorisent le financement des programmes par des tiers particuliers ou des investisseurs institutionnels.

 

Outre ces bonnes perspectives, les professionnels du marché ont une véritable opportunité pour aller plus loin dans leur activité, jusqu’à prendre des parts de marché au parc locatif privé. Cette opportunité, c’est d’affiner et d’affirmer le concept résidentiel autour de six problématiques-clés qui peuvent fournir aux opérateurs des avantages concurrentiels face à l’offre classique. D’abord le prix du loyer et des frais annexes, qui doivent rester raisonnable ; la prestation, avec une offre de services pour les études, les loisirs ou le confort qui peuvent être facturés à la carte ; le contrat, adaptable à la durée de l’année étudiante et renouvelable ; On a ensuite l’implantation, autour de critères de proximité avec les lieux d’études et de vie, ou des transports ; et puis la disponibilité. On a vu que 50 nouvelles résidences ouvraient chaque année, ce qui contraste avec le parc locatif privé qui vient de connaître trois années difficiles ; enfin la visibilité de l’offre. Il s’agit là pour les opérateurs de mettre en place des stratégies marketing et de communication dynamiques.

 

L’étude PRECEPTA complète l’analyse du secteur des résidences étudiantes avec un décryptage du paysage concurrentiel. Un paysage dans lequel des leaders émergent parmi un ensemble d’entreprises aux profils très divers. Aujourd’hui, ceux qui dominent le marché sont de grands acteurs généralistes intégrés de l’immobilier comme Nexity, en direct ou via son enseigne Nexity Studea, Réside Etudes avec sa marque Les Estudines ou BNP Paribas Real Estate avec Studélites. Ces opérateurs s’appuient sur des équipes multidisciplinaires bien rôdées et des marques de plus en plus connues pour imposer de nouveaux standards de prestations. Parmi les groupes dominants, on trouve à côté de ces généralistes intégrés des groupes associatifs soumis à des règles économiques spécifiques. C’est par exemple le cas de Fac-Habitat ou d’ARPEJ avec Univercity, qui prennent à bail des résidences auprès des bailleurs sociaux. Dans ce contexte, la maîtrise de modèles économiques d’exploitation rentables et l’attractivité des concepts se sont imposés comme des facteurs d’élévation des barrières à l’entrée du marché. C’est ce qui a généralement été sous-estimé par des acteurs plus petits, de dimension locale. Les grands leaders du marché semblent donc les seuls en mesure d’affiner et d’affirmer le concept de résidence étudiante, et de tirer profit du potentiel de croissance du marché.   


Mots clés : Immobilier, Résidences, LMNP, Duflot, Logement

Imprimer

Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié

Les dernières émissions de Philippe Gattet

Les dernières émissions

Toutes les dernières émissions Stratégie & Management
Xerfi Canal autres chaînes

Abonnez-vous à la newsletter

Xerfi Canal

OK

Les nouvelles émissions Xerfi Canal

Toutes les dernières émissions Xerfi Canal

Les incontournables

Twitter

Mots-clés

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte XerfiCanal.
Email :
S'identifier
Merci.
Votre vidéo est transférée dans votre vidéothèque


Retour
Mon Xerfi Canal
x

S'abonner à la newsletter quotidienne Xerfi Canal

Recevez toutes les nouvelles émissions
économie, stratégie et entreprise de la chaîne

S'abonner Ne plus me solliciter

LES INTERVENANTS

Olivier Passet Chômage : la préférence française pour le tout ou rien
François Meunier Les profits et la valorisation des entreprises du numérique
Philippe Gattet Les banques en ligne bientôt ringardisées ?
Benjamin Masse-Stamberger Globalisation, ubérisation et paupérisation : le risque soft-totalitaire
Jézabel Couppey-Soubeyran La finance hypertrophiée

LES EMISSIONS

La prime de valorisation des business models « hybrides » Eric Falque
Les robots de services français Alexandre Boulègue
La distribution d’optique et d’équipements auditifs Cathy Alegria
Le management des cœurs : stimuli affectifs et symboliques Yves Citton
Pourquoi maintenir le concours d'agrégation en gestion Nathalie Fabbe-Costes

LIVRES / RAPPORTS / ETUDES

La distribution d'articles de bricolage et jardinage
La France: un pays sous influences?
Qui va prendre le pouvoir ? Les Grands singes, les hommes politiques ou les robots
Les entreprises humanistes
Le marché de la sécurité incendie